Défilé Chanel Fall Winter 2010

Publié le par Anaïs

Deux heures à me dire: "Oh la la, si j'avais un twitter, je (dé)crierais au monde entier toutes les mili-secondes qui me séparent de l'instant fatidique". Ce matin déjà, ma boss, personne stoïque au possible, me dit: "Bon, reste discrète mais j'ai une invitation en plus pour toi" Mon sourire et mes yeux qui pétillaient (et encore, le mot est faible, ils pétaradaient) ne cachaient en rien mon excitation (mon effervescence même). C'est bondissante que je me rendis au Grand Palais. 


A l'entrée, snobisme de rigueur. On entre dans l'antre et là: barrages de vigiles et passage sous les portiques qui bippent à tout va des accessoires métalliques de tous les modeux du monde entier venus prier leur dieu

Surpris au défilé CHANEL automne Hiver 2010... euh Fall Winter 2010 ou FW10, Sorry, utilisons les noms de codes corrects:

"Salut les fiiiillles, alors je vous présente mon copain Machin (Machin salue les fiiiiiillles avec un air dédaigneux, d'un faible hochement de menton (pas de tête, la tête ne semblait pas bouger)). 
- Tu reviens des Backstage? c'est comment?" (et je tiens à signaler que moi j'aurais plutôt dit, aloooooors, c'était commmmment?? mais pas d'excitation, eux, c'est des habitués des défilés, des vrais modeux, des hypes, des oufs de la fashion week Môssieur - dames)

Pour vous chers lecteurs un peu incultes, les backstage, c'est là où on prépare le défilé, maquillage, habillage, rangeage, répondage aux interviews etc.
Et à mon humble avis, c'était du fake sinon, il aurait dit : "euh... c'est ... particulier comme inspiration" et il a simplement répondu "Normal, bon moi je vais pas rester debout, je vais aller m'asseoir sur les marches (il aurait pu ajouter "venez les amis" que cela ne m'aurait pas choqué plus que ça) et voilà la bande de joyeux lurons partis s'asseoir au dernier rang sur les marches.

Ah oui, c'était un IL, je vous l'avais pas encore précisé. 
Donc surpris au défilé: beaucoup de jeunes hommes finalement, tous habillés avec la même inspiration: du Hedi Slimane d'il y a trois ans (pour preuve: ici), réhaussé par des Ray Bans de l'an dernier et, avec un peu de chance, un sac CHANEL de la nouvelle collection pour être raccord (oh la mééééchante vous me direz)

Spotted aussi: une baston pour s'asseoir au second rang, euh "second row". Quelle incivilité quand même, mais je crois que toutes ces caméras, ces appareils photos, la presse omniprésente, ça rendrait fou n'importe qui ! (et c'était des hommes again)

J'ai aussi vu des celebrities bien sûr, bon... je pense que je n'en connaissais qu'un millionième car ma collègue me disait: "Oh regarde, c'est Machine du Vogue US" (Qui??) Mais si, elle était dans le documentaire sur la parution du gros volume de Vogue (bon, je m'incline, tu me parles CHINOIS ma belle!), oh regaaaaarde là-bas" J'ai donc feint de ne pas voir sans mes lunettes (ce qui est assez faux, mais la voir s'enthousiasmer toute seule me faisait de la peine). Donc mon regard a croisé celui de la belle Vanessa Paradis. Non, en fait, dans la foule, elle n'a regardé que moi Vanessa du premier rang. (Vous constaterez que j'ai assorti la couleur de son nom à la couleur du rouge à lèvre CHANEL qu'elle portait! Normal, c'est la nouvelle égérie!)

Et sinon, j'étais à deux mètres de Tatiana Golovanoff et ça, Brigitte (1), elle savait pas qui c'était! Ha haaa je t'en bouche un coin làààà hein? Et d'ailleurs, elle a l'air d'une gentillesse et d'une sympathie incroyable, une blonde très grande et joliment lookée pour ceux qui, comme elle, ne savent pas qui c'est, bon, pour cette fois ça passe, je ne vous pointerai pas du doigt en ouvrant une bouche béate expulsant un "Haaaaaaaaaan, la honnnnnte" moqueur. 

J'ai aussi pu croiser des filles d'un mètre 80 avec lunettes de soleil au mois de mars, pleins, et aussi des filles dont la vie consiste à se faire prendre en photo (des nobods qui s'en sortent plutôt pas mal quoi) 

Et évidemment, j'ai aussi vu ( revu, parce que j'avais déjà vu ce qui allait défiler :P ) le magnifique défilé, mais pour ça, j'ai encore besoin d'un peu de... réflexion... ptet un peu trop innovant pour moi. 

Bref: Vivement l'hiver qu'on puisse ressortir les moumoutes (haha, qu'est ce que je suis drôle)
 
(1) Les prénoms ont été modifiés pour conserver l'anonymat des interréssés

Publié dans Mode

Commenter cet article