Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DiZziDoll

70% futile - 30% utile

Les procès Louboutin, la marque à la semelle rouge, épisode numéro 1

Bientôt la vente presse Louboutin (ouaaaaaais ouais ouais ouais ouais, je suis comme une dingue !) mais ce n'est pas ici l'objet de mon post !

Je vous avais parlé il y a quelques temps du scandale Guerlain et dans la famille "je fais du luxe et j'ai des ennuis", je voudrais le petit fils, Christian Louboutin (attention, ce n'est pas le petit fils de Guerlain !!! Ou alors ça c'est du vrai scoop dizzidoll ). Créée en 1992, la marque est à peine majeure. Je vous dis pas le nombre de cougars qui font du détournement de mineur depuis sa création. Le succès est fulgurant et planétaire. Une aubaine pour le créateur, qui dépose un brevet pour sa semelle si reconnaissable (pour les pauvres non modeux et pas facheune de mon blog, la semelle rouge)

Oui mais voilà ! Une semelle rouge, c'est facile à copier. La contrefaçon a vite fait des ravages et on a vu de fausses chaussures louboutin made in china fleurir un peu partout (pas sur moi, évidemment ! Quel blasphème !). Mais cela va même plus loin. Le 15 mars 2006, saisie dans la boutique parisienne Cesare Paciotti d'une ligne de chaussures à semelle rouge. chaussure talon

Mais c'est qui Cesare Paciotti ? (Je vous avoue que je ne connaissais pas la marque, honte à moi !)

C'est une marque italienne qui date de 1948 et fait des souliers hommes et femmes. Repérée par Dolce & Gabbana, Cavalli, Versace, la marque se lance dans la it-shoe (c'est comme le it-bag mais pour les chaussures !). On différencie la marque par sa semelle rouge sang ornée d'une dague dorée.

Que dit la loi ? 


Art. L. 711-1 du code de la propriété intellectuelle : La marque de fabrique, de commerce ou de service est un signe susceptible de représentation graphique servant à distinguer les produits ou services d'une personne physique ou morale.
   Peuvent notamment constituer un tel signe :
   a) Les dénominations sous toutes les formes telles que : mots, assemblages de mots, noms patronymiques et géographiques, pseudonymes, lettres, chiffres, sigles ;
   b) Les signes sonores tels que : sons, phrases musicales ; 
   c) Les signes figuratifs tels que : dessins, étiquettes, cachets, lisières, reliefs, hologrammes, logos, images de synthèse ; les formes, notamment celles du produit ou de son conditionnement ou celles caractérisant un service ; les dispositions, combinaisons ou nuances de couleurs.


blablabla charabia. Donc en clair. La semelle de couleur rouge ne constitue pas une contrefaçon parce que la nuance n'est pas précisée dans le brevet et qu'une couleur ne peut pas constituer une marque, les juristes de Louboutin doivent en être vert (quoi :"il est facile le jeu de mot" !?)

C'est drôle parce que quand on google l'affaire, on ne trouve pas grand chose. La marque à la semelle rouge n'est pas citée (laquelle ???) et les articles ressemblent à du jargon juridique inintelligible.

En tout cas moi j'aime pas les conflits, c'est décidé, je reste nu-pied !

Episode 2 des procès Louboutins, ici

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Mlle Toutouille 06/11/2010 19:37



MDR le scoop du siècle "Louboutin et Guerlain ont eu des enfants" :D :D



Dizzi 07/11/2010 14:01



Dizzidoll et Closer, même combat !