Les procès Louboutin, la marque à la semelle rouge, épisode numéro 2

Publié le par Dizzi

Je vous parlais samedi de la première partie des cette longue série des procès des marques de luxe. Le procès à la semelle rouge date de 2007, parlons maintenant d'actualité. louboutin

Ol Kainry tout d'abord.

C'est qui Ol Kainry ?? C'est un rappeur français, créateur du groupe facteur X, il a commencé avec Agression verbale et le label Nouvelle Donne qu'il quittera en 2009. Dans les années d'or du rap français underground arty, Ol Kainry se voulait prometteur dans le créneau des puristes hip hop streetstyle (je me la joue Tania Bruna-Rosso là). "Tu veux de la musique qui fait pom pom pom" ?

Enfin bref, il a été attaqué en justice pour son titre "Sexy legging et Louboutin" du coup, son nouvel album "Iron Mic" ne sortira que le 15 novembre 2010 (Je ne sais pas si c'est bien grave...) N'empêche j'aimerais bien savoir ce qu'il y a dans cette fameuse chanson pour que le tribunal suspende la sortie de l'album !

 

Interview de Ol Kainry qui nous explique un peu son problème :

"J'ai pas utilisé son blaz pour faire du bif." 

Son nom n'a nullement été usé dans le but de gagner de l'argent mais dans un but artistique. 

(Je vous fais la traduction simultanée, je suis bilingue français-rappeur moi !)

"Il a dû taper son nom sur le net et tombé sur oim. Il a appelé son baveu et voilà."

En googlant son nom, il a dû tomber sur mon titre et en a référé à son avocat." 

"Je vois pas le pera censuré parce qu'on n'a plus le droit de citer des kemar, sérieux ils veulent nous mettre la tête sous l'eau. Déjà on est une musique qui bicrave pas beaucoup de skeud. Est-ce qu'on a le droit de nous interdire de kicker ?"

 Je ne peux concevoir le rap comme une musique censurée dans laquelle on ne peut citer de marque, ce serait acculer les rappeurs. Le rap souffre déjà de la faiblesse de ses ventes. Peut-on nous interdire de kicker ? (euh, c'est un terme de rap, non ?!)

(C'est la dernière fois que je vous fais la traduction, je vous préviens !)

 

Louboutin a dû avoir très peur que ses clientes entendent la chanson du rappeur à succès et que cela porte atteinte à ses ventes ou à son image.

Pour mes lecteurs curieux, un florilège des paroles de la chanson :

"Elle se pavane dans ses louboutins 
Marche comme un mannequin 

(...)

Sa louboutin aiguille a réveillé l'roi des animaux 
Et je bloque des micros chocs 
A chaque bruit de talons 
Iron Man désolé j'crois qu'il va tomber K.O"

Vous noterez que j'ai dû corriger les fautes d'orthographe... Mais franchement, y a pas de quoi en faire un fromage !

 

En tout cas un bon coup de pub pour le rappeur.

Avant les rappeurs étaient en procès pour trafic de stupéfiants, détention d'armes ou violence aggravée, maintenant c'est pour "utilisation frauduleuse de marque". Après on dit que la jeunesse c'est de pire en pire...

 

Pour voir ou revoir l'épisode 1, c'est ici.

Publié dans Mode

Commenter cet article

Mlle Toutouille 09/11/2010 22:23



Bientot ils vont être poursuivit pour avoir volé le gouter du rappeur ennemi. De vrais ptits chenapans 



Dizzi 10/11/2010 11:15



lol ! Bande de brigands !